Elite : prochain match

Paris vs Grenoble

Sponsors

Retrouvez nous sur:

Madame, Monsieur,

 

Depuis plusieurs mois, la Ville négocie avec les organisations syndicales pour prendre en compte la spécificité des agents de la DJS dans leurs conditions de travail, en particulier le dimanche. Des nouvelles propositions concrètes visant à revaloriser une prime spécifique ont ainsi été faites le 12 Mars à l’occasion d’une audience syndicale. A ce dialogue permanent et ces propositions de sortie du conflit, les organisations syndicales ont répondu le 20 Mars dernier par une décision incompréhensible de menacer d’étendre la grève au samedi et au mercredi. Par une telle décision, l’Intersyndicale prend la responsabilité de mettre à mal le dialogue social engagé et de déstabiliser le mouvement associatif déjà lourdement pénalisé. Cette escalade n’est pas admissible.

 

 

Je sais en effet combien ce mouvement social perturbe le bon fonctionnement d’une partie des associations sportives. La Direction de la Jeunesse et des Sports essaie chaque semaine d’adapter le calendrier des équipements sportifs afin de minimiser le plus possible les effets de cette grève, en proposant des relocalisations dans les équipements ouverts.

Évidemment cette grève est insupportable et quelle que soit la légitimité des revendications sociales elles ne peuvent mettre à ce point en danger l’âme et l’énergie de clubs bénévoles et dévoués au service du sport pour les parisiens.

 

J’ai depuis le début du mouvement l’exigence de respecter 3 principes :

1)            le respect du droit de grève inscrit dans la Constitution. Et donc le respect du droit et des leviers juridiques qui sont à ma disposition. Il serait malvenu que la Ville ne respecte pas le cadre légal qui s’impose à elle comme employeur

2)            La volonté de préserver au maximum les clubs et associations sportives. Sachez notamment que depuis un an nous avons procédé à plusieurs centaines de relocalisations de match et de déplacements de créneau vers le samedi pour protéger des compétitions et des matchs. J’ajoute enfin qu’aussi pénible que soit cette grève elle reste minoritaire. Seul 16% des personnels et une soixantaine d’équipements sur 400 sont régulièrement en grève. Je regrette évidemment que certains de vos clubs aient été les plus durement touchés par ce mouvement social car ils jouent dans des équipements fortement impactés.

3)            Le dialogue social : qui doit être le premier levier de sortie d’un conflit. Après avoir conduit celui-ci avec détermination, je considère aujourd’hui que les syndicats l’ont rompu et que nous ne sommes plus dans le cadre d’une discussion entre personnes responsables. C’est pourquoi nous prenons des mesures plus radicales.

 

Ainsi dès cette semaine l’obligation préalable faite aux agents de se déclarer grévistes 48h avant la prise de poste va nous permettre d’améliorer grandement la planification et la bonne information de vos clubs.

 

Par ailleurs dès ce week-end la mobilisation des cadres de la DJS, des agents volontaires et le concours de vacataires de la ville de Paris devrait nous permettre d’ouvrir durablement un grand nombre d’équipements touchés par la grève. C’est la première fois qu’une organisation de cette nature va être mise en œuvre et nous ne pouvons avoir à ce jour la certitude que nous pourrons dès ce week-end ouvrir tous les équipements. Cependant je tenais à vous réaffirmer ma volonté de nous mettre en capacité d’en ouvrir le maximum. Cependant si des mouvements supplémentaires, spontanés ou intempestifs venaient ce week-end troubler la bonne ouverture des équipements, votre sécurité, celle des agents et des usagers primera.

 

Je vous invite à vous rapprocher de vos conseillers à la vie sportive pour préparer ce week-end, je l’espère, dans des conditions plus favorables que le précédent.

 

Je tenais à vous redire mon attachement aux clubs et aux milliers de bénévoles qui les font vivre et ma détermination à vous permettre de pratiquer tous les jours de la semaine vos entrainements et vos compétitions

 

Amitiés sportives

 

Jean-François Martins

Adjoint à la Maire de Paris

Chargé des Sports et du Tourisme.